Le Père-Lachaise des animaux, un cimetière atypique

cimetiere-chiens-asnieres

Le cimetière d’Asnières-sur-Seine est le plus ancien et le plus célèbre des lieux de sépulture pour animaux en France. Il fut fondé en 1899 par la journaliste féministe Marguerite Durand et porte le nom de « Père-Lachaise des animaux ».

En fait, il se trouve à l’entrée d’Asnières, à quelques kilomètres au nord de Paris et il est bordé par la Seine. Pour comprendre comment il est né, il faut se référer au contexte de l’époque et reconnaître ce que François-Xavier Chaix, l’archiviste à la maire d’Asnières a annoncé : « Au cours du XIXème siècle, la condition animale évolue fortement et s’améliore pour nos amis les bêtes ».

Un cimetière d’un nouveau genre

Comme précisé plus haut, c’est la journaliste féministe Marguerite Durand qui a décidé de créer ce cimetière d’un nouveau genre avec l’aide de l’avocat Georges Harmois. Ils ont fondé ensemble la Société française anonyme du cimetière pour chiens et chats le 2 mai 1899 après avoir obtenu l’autorisation du préfet de la Seine.

Et ils ont construit, en plus de la nécropole, un bâtiment d’entrée dessiné par l’architecte parisien Eugène Petit, avec un grand portail monumental de style Art nouveau de près de 25 mètres, et des jardins. En ce qui concerne la nécropole, celle-ci est divisée en différents quartiers, dont un quartier pour les chiens, un quartier pour les chats, un quartier pour les oiseaux et un quartier pour les autres animaux.

Un lieu de sépulture des animaux-stars

Il convient de noter que des animaux-stars sont enterrés dans ce fameux cimetière Père-Lachaise des animaux. C’est le cas par exemple du chien acteur Rintintin, qui fit carrière à Hollywood, et de Poilu, un autre chien acteur qui a joué dans le film Mon curé chez les riches en 1952.

Il y a même un cénotaphe, c’est-à-dire un tombeau construit à la mémoire d’un mort mais qui ne contient pas son corps, qui a été dressé dès l’ouverture de ce cimetière animalier en hommage à Barry, le prédécesseur de la race Saint-Bernard.

Un monument historique et un lieu touristique

D’après François-Xavier Chaix, la société anonyme propriétaire du cimetière était en difficulté en 1986 et la municipalité a décidé de le racheter pour permettre sa continuité. C’est ainsi qu’il a obtenu un statut municipal et que sa gestion fut transmise à la mairie d’Asnières.

Entre-temps, ce cimetière pour animaux a été classé monument historique grâce à son intérêt à la fois pittoresque, artistique, historique et légendaire. Et depuis le début des années 1990, il est devenu un lieu touristique qui attire de nombreux visiteurs.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Vous êtes client Amazon ? Payez désormais avec les informations de paiement et les coordonnées stockées dans votre compte Amazon.

Vous avez un compte Amazon ? Connectez-vous avec votre compte Amazon et essayez la commande Express

Commander avec

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye
Vous êtes client Amazon ? Payez désormais avec les informations de paiement et les coordonnées stockées dans votre compte Amazon.

Vous avez un compte Amazon ? Connectez-vous avec votre compte Amazon et essayez la commande Express

Connexion avec

J'ai déjà un compte,